Mykola Ridnyi, Perspective pour hier

See english below

Exposition du 17 Septembre au 16 Octobre au Blockhaus DY10, à Nantes

Perspective pour hier est la première exposition en France de l’artiste ukrainien Mykola Ridnyi. Elle s’inscrit dans le cadre d’une carte blanche donnée par l’association Manifestement Peint Vite à L’île d’en face, association de commissaires.

Depuis 2004, point de départ de la révolution orange, l’Ukraine a connu des périodes de fortes tensions politiques et sociales. Celles-ci ont abouti en 2013 et 2014 à plusieurs mois de manifestations et d’émeutes initiées par des populations excédées par un pouvoir corrompu et voyant leurs perspectives d’avenir reculer peu à peu. Ces soulèvements, cristallisés autour de la place Maïdan à Kiev, se sont déclenchés suite à la décision du gouvernement de se détourner de l’Union Européenne malgré les signes de rapprochement montrés jusqu’alors. Le clivage entre l’Europe et la Russie s’est ainsi renforcé, faisant apparaître des discordes au sein même des populations révoltées.

« Perspective pour hier », témoigne de ce contexte socio-politique troublé en dénonçant et interrogeant les mécanismes de propagande, de manipulation et de répression. Paradoxe de la vision, le titre de l’exposition cherche autant à pointer les contradictions inhérentes aux processus de gouvernance, que nos propres manières d’occulter les réalités. Ainsi la prévision ou la perspective du passé est-elle, en un sens, grâce au désaxement de la vision, un accès possible à la complexité de notre présent.

Les œuvres de Mykola Ridnyi empruntent aux films documentaires et aux images de surveillance leur brutale réalité, posant alors un regard sur le pouvoir des médias et de la société de contrôle. Par l’utilisation de la photographie et de la vidéo, Mykola Ridnyi pose la question de notre rapport à l’Histoire, et de sa potentielle construction à rebours. Comment pouvons-nous concevoir l’Histoire, pour vivre un présent et construire un futur? Quels stigmates ou traces des événements passés persistent dans la société? Comment subsistent les récits individuels face aux récits collectifs, autoritaires et dominants?


Exhibition from the 17th of September to the 16th of October

Forecast for yesterday is the first exhibition of Ukrainian artist Mykola Ridnyi in France.
It is presented as part of a “carte blanche“ given by the association Manifestement Peint Vite to L’île d’en face, curatorial association.

Since the start of the Orange Revolution in 2004, Ukraine has experienced prolonged periods of heightened social tension resulting in several months of demonstrations and riots in 2013/14. The riots were led by members of the public who felt their prospects receding at the hand of a corrupt government. These uprisings, crystallized around Maïdan Square in Kiev were triggered following the government’s decision to shift away from the European Union. Thus, the divide between Europe and Russia has strengthened, inciting discord within the revolting populations.

« Forecast for yesterday » bears out this troubled socio-political context, denouncing and examining mechanisms of propaganda, manipulation and repression. A paradox of vision, the title of the exhibition seeks to point out the inherent contradictions of governance processes as well as our own tendencies to obscure our own reality. In a way a forecast or perspective of past can be; thanks to a deviation of vision, a possible access to the complexity of our present.

Mykola Ridnyi’s work borrows from documentary movies and surveillance footage for their brutal reality, highlighting the power of media and a society of control. By using photography and video, Mykola Ridnyi asks the question of our relation to history and its potential construction in reverse. What can we deduce from history’s failings to help us live in the present and build a future? What marks or scars of these past events remain in society ? How do individual narratives subsist when faced with collective, authoritarian and dominant histories ?

3

Mikola_Ridnyi-perspectives_pour_hier-17.jpg

Mikola_Ridnyi-perspectives_pour_hier-7.jpg

5

Mikola_Ridnyi-perspectives_pour_hier-34.jpg

Mikola_Ridnyi-perspectives_pour_hier-36.jpg Photos ©Phillipe Piron et Mykola Ridnyi.

Feuille de salle
Exhibition guide

Liens:
Association Manifestement Peint Vite
Facebook L’île d’en face

Horaires d’ouvertures:
Exposition du 17 septembre au 16 octobre
Entrée gratuite du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Et sur rendez-vous les matins
Renseignements au 06 15 58 49 60

Blockhaus DY10:
40, rue de la Noue Bras de Fer 44200 Nantes
Accès Tram – 1 arrêt Chantier Navals

Communication / Presse:
Pauline Venet
mpvite@gmail.com
06 77 47 35 82

L’association MPVite reçoit le soutien de la ville de Nantes, du Conseil Départemental de Loire Atlantique, du Conseil Régional des Pays de la Loire et de la Drac Pays de la Loire.

L’équipe de l’île d’en face remercie chaleureusement l’artiste, Mykola Ridnyi pour sa collaboration, l’association MPVite, Blockhaus DY10, -HAUS, les Abattoirs – Frac Midi-Pyrénées et la galerie Edel Assanti.

Nous remercions aussi sincèrement nos partenaires et amis : l’association Mire, Court en Bar, Paris Art, et Jet FM pour nous avoir permis de passer sur leurs ondes, Julien Zerbonne, Julien Merleau, Sarah Heussaff, Julien Gorgeart et Philippe Piron.

Image du bandeau : Blind spot, acrylique spray sur c-print, 42 x 59,4 cm chaque, mine graphite sur papier, 21 x 29,7 cm chaque, 2014 – 2015. Avec la permission de l’artiste et Nova Gallery, Krakovie.

Publicités