Échos sauvages

 

« Échos sauvages » réunit le travail de quatre artistes français explorant et interrogeant dans leurs pratiques les liens entretenus par l’Homme avec son environnement. Les œuvres de Valère Costes, Étienne de France, Suzanne Husky et Thomas Moulin présentes dans l’exposition s’attachent plus précisément à analyser et ébranler la dichotomie existante entre le sauvage et le domestique.

Alors que la distinction universelle entre nature et culture est de plus en plus remise en question par les chercheurs en sciences sociales, les notions de sauvage et de domestique semblent être présentes dans toutes les sociétés humaines, « les humains ne pouvant s’empêcher d’opérer des distinctions élémentaires dans leur environnement selon qu’il porte ou non les marques de leur présence » (Philippe Descola). Pour autant, celles-ci peuvent prendre des significations bien éloignées dès lors que l’on s’écarte de l’Occident, en tenant compte de la multitude des intentionnalités et des subjectivités du monde.

Qu’elles soient l’expression d’un constat, d’une remise en question ou d’une volonté de brouiller les frontières, les œuvres d’Échos sauvages sont à prendre comme autant de points de vues, de scénarios possibles permettant de s’interroger sur ces notions : quel rapport entretenons-nous avec le sauvage ? Comment appréhender le sauvage depuis le domestique et inversement ? Par une approche poétique et sensible, ces œuvres nous interpellent : pouvons nous dépasser notre conditionnement socio-culturel pour repenser cette dichotomie et nous confronter à notre propre conception de la nature ?

Avec les œuvres de :
Valère Costes, Étienne de France, Suzanne Husky, Thomas Moulin

Feuille de salle

Exposition du 25 novembre au 23 décembre 2016

 

Atelier Alain Le Bras, 10 rue Malherbe, Nantes
Accès: tram 1, arrêt Duchesse Anne
Entrée libre du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Visite groupes et scolaires sur rdv.
Renseignements et réservation au 06 15 58 49 60 ; liledenface@gmail.com

Publicités