Esthétiques Biopolitiques

Aliens in Green, Amy Balkin, Laurent Grasso, Mikhail Karikis, Barbara Kruger, Annesofie Norn, Signe Liden et Steve Rowell, Louis- Cyprien Rials, RYBN


L’exposition « Esthétiques Biopolitiques » entend prendre pour appui le concept de biopolitique forgé par Michel Foucault et développé aujourd’hui par de nombreux penseurs. Celui-ci pourrait se définir comme le développement de systèmes et de stratégies gouvernementales émergeant à partir du XVIIIe siècle pour contrôler et réguler le vivant, constitué en population. Plus aucun domaine de la vie n’est désormais laissé de côté, chaque étape, chaque niveau de sa progression devient l’enjeu principal d’un mouvement général des mécaniques du pouvoir. « L’homme, pendant des millénaires, est resté ce qu’il était pour Aristote : un animal vivant et de plus capable d’une existence politique ; l’homme moderne est un animal dans la politique duquel sa vie d’être vivant est en question.»(1)
Complexifié par la diversité des domaines et des techniques de son implantation, ce « biopouvoir » apporte tout un champ de modifications sur la société, les corps et les subjectivités. Les œuvres présentées dans cette exposition apportent des réflexions sur ces conditions de notre post-modernité et esquissent des espaces de « résistance », pour une politique de la vie et non une politique sur la vie.

(1) Michel Foucault, La Volonté de savoir. Droit de mort et pouvoir sur la vie, Paris, Folio plus, 2016 (1976), p. 17.

Performance participative du collectif Aliens in Green le 27 novembre à 15h30 à l’Atelier.

Sur réservation à liledenface@gmail.com
Limité à 16 personnes, durée :3h.

«Xénopolitique nantaise : vivre dans un monde toxique»


Partant d’une carte de la région nantaise figurant différentes sources possibles de perturbateurs endocriniens dans l’alimentation locale, les participants préparent ensemble différents aliments produits localement. Les participants sont ensuite invités à deux ateliers auxquels ils participent alternativement :

• un atelier de diétetique hormonale, autour des effets possibles des aliments que nous ingérons sur notre activité endocrine et par conséquent sur des caractéristiques secondaires de genre, et plus généralement sur notre santé ;
• un atelier jeu, au cours duquel, à la façon du Cluedo, partant d’un événement toxique fictif, un responsable doit être identifié.

Un buffet est ensuite préparé à partir des recettes conçues par les participants et des aliments locaux. Ce buffet est proposé au public lors du vernissage.

Projection «Donna Harraway. Storytelling for earthly survival» de Fabrizio Terranova.

Le 15/12 à 14h30 au Cinématographe, 12bis, rue des Carmélites 44000 Nantes

Donna Haraway, éminente philosophe, primatologue et féministe, a bousculé les sciences sociales et la philosophie contemporaine en tissant des liens sinueux entre la théorie et la fiction. Elle s’est fait connaître à partir des années 1980 par un travail sur l’identité qui, rompant avec les tendances dominantes, œuvre à subvertir l’hégémonie de la vision masculine sur la nature et la science. L’auteure du Manifeste Cyborg est aussi une incroyable conteuse qui dépeint dans ses livres des univers fabuleux peuplés d’espèces transfuturistes. À partir de discussions complices sur ses recherches et sa pensée foisonnante, Fabrizio Terranova a construit un portrait cinématographique singulier qui immerge le spectateur dans un monde où la frontière entre la science-fiction et la réalité se trouble.